#2 Pigeon Service

Projet : Christien Meindertsma
Production : Secrets of Linen (Jos Vanneste), Harelbeke

La créatrice néerlandaise Christien Meindertsma créa pour Texture une installation permanente d’env. 200 pigeons tuftés, dispersés partout dans le musée. Elle s’inspira des pigeons voyageurs et d’espionnage qui, pendant la Première Guerre Mondiale, étaient enfermés dans les bâtiments de la Linen Thread Company, abritant aujourd’hui Texture. Elle travailla pour l’entreprise familiale Jos Vanneste qui produit des tapis de lin sous le nom de Secrets of Linen.

Le plumage de chaque pigeon se compose d’une autre sorte de fils de lin. En appliquant la technique du tuftage de différentes façons, elle révèle différentes caractéristiques du lin – telles que la couleur et la brillance. Chaque oiseau est une expérience avec différentes hauteurs de poils, coupés et non-coupés, pour imiter son plumage de manière aussi réaliste que possible. Tous les pigeons ensemble représentent toute la richesse des différentes sortes de fil et des possibilités du tuftage.

Mains bénévoles

Chaque pigeon est fabriqué en 1 pièce et il était impossible de les coudre machinalement. De nombreuses mains compétentes et bénévoles, notamment des femmes de l’atelier de dentelle courtraisien, ont soigneusement cousu tous les pigeons. L’intérieur des pigeons est d’ailleurs aussi une référence au lin : le bourrage se compose à 100% de graines de lin. Les séances de couture eurent lieu au bar estival raBarber dans le quartier Overleie et dans la Maison du patrimoine.

Pigeon voyageur, pigeon d’espionnage et fibres de lin voyageuses

Les pigeons voyageurs et d’espionnage en lin racontent non seulement le récit historique des pigeons voyageurs qui vivaient dans le bâtiment, mais également le récit du voyage des fibres de lin. À l’époque, le bâtiment même se trouvait sur la route du lin et aujourd’hui, le fabricant des carpettes tuftées et des fils – Jos Vanneste – joue un rôle important dans la route actuelle du lin. Chaque pigeon s’accompagne d’informations sur le nombre de kilomètres que le pigeon (c’est-à-dire : le fibre de lin) a ‘dans les ailes’. Certains fils ont, par exemple, fait un aller-retour entre la Normandie et la Chine, d’autres sont restés plus près et ont été cultivés et travaillés en Belgique. Alors qu’un pigeon a parcouru 300 km, un autre en a fait 3000... Les différents fils de lin provenant de filatures du monde entier nous apprennent davantage sur le marché actuel de fabricants dans un monde globalisé.

 

Pigeon comme souvenir

La boutique du musée vend des versions tissées des pigeons voyageurs et d’espionnage en lin. Ils sont accompagnés d’une enveloppe avec un papier pour envoyer vos messages secrets : un joli souvenir de votre visite de Texture. Le lin provient de cinq tissages de lin de la région.

En vente dans la boutique. Prix : € 40